Newsletter 5

newsletter 5

Last modified on 2019-07-31 17:06:18 GMT. 0 comments. Top.

Après avoir passé 11 mois à Madagascar, je suis rentrée début décembre en Suisse. Il m’a fallut quelques mois pour m’habituer et retrouver mes repères dans cette culture si différente. Ayant trouvé du travail pour début avril, j’ai décidé de manière très spontanée de repartir un mois sur l’Ile Rouge avec deux objectifs en tête. D’une part, donner une semaine de cours à l’école de masso-kinésithérapie à Antananario et d’autre part, organiser une petite formation pour le personnel médical et paramédical à Mahajanga sur le système respiratoire et l’intérêt de la kinésithérapie respiratoire. Dans les lignes qui vont suivre, vous allez découvrir mes aventures pendant ce mois à Madagascar.

 

Dans ce pays, on apprend à vivre de manière plus spontanée qu’en Europe. Je pense m’être bien habituée à cela puisqu’une fois que j’ai obtenu la confirmation de mon engagement au CHUV, j’ai pris un billet d’avion et 4 jours plus tard je me retrouvait à plus de 10’000 mètres d’altitudes en train de rejoindre la Grande Ile pour cette nouvelle aventure!

 

La première semaine de mon séjour était destinée à donner une formation sur le système cardio-respiratoire aux étudiants de l’école de masso-kinésithérapie de Antananarivo. Le responsable de cette filière avait tout organisé afin que je puisse donner ces cours et que les 2 volées actuellement en formation soient disponibles. Il m’a avoué avoir même déplacé une semaine de stage pour une partie d’entre eux et tout cela en l’espace de deux jours seulement. Quelle efficacité! Et c’est avec beaucoup de joie que j’ai enseigné la kinésithérapie respiratoire aux 28 étudiants présents. Leur motivation et leur envie d’apprendre me donnaient l’endurance d’assurer cette semaine intensive de cours! Voici les sujets de cette semaine:

– Anatomie, physiologie et pathologie du système respiratoire

– Evaluation respiratoire pédiatrique et adulte

– Traitement de kinésithérapie respiratoire pédiatrique et adulte

– Enseignement thérapeutique

– Situations d’urgences

– Situations pratiques

– Evidence Based Physiothérapie et les techniques actuellement validées scientifiquement

 

 

 

 

Dans l’idée d’assurer la continuité des cours à l’INSPNMAD à Antananarivo (filière masso-kinésithérapie), j’ai décidé de collaborer avec 2 kinésithérapeutes fraîchement diplômés afin qu’elles m’assistent pendant cette formation. Le but était de déterminer si à long terme, elles seraient capable de reprendre ces cours, ceci pour ne pas toujours être dépendant des disponibilités et des possibilités des bénévoles étrangers. Sabrinah et Ny Avo ont tout deux pu tester leur compétences de formatrice au cours de cette semaine. Il leur faudra encore un peu d’entraînement mais je pense qu’elles seront tout à fait capable d’assurer les cours de kinésithérapie respiratoire au sein de l’INSPNMAD dans quelques années. Elles vont aussi compléter leur expérience avec une formation pédagogique qu’elles vont suivre prochainement.

 

La suite de mon séjour s’est déroulé à Mahajanga, où j’ai organisé une formation sur le système cardio-respiratoire pour des établissements qui avaient déjà demandé des formations lors de mon dernier séjour. En tout, ce fut 5 différentes structures (hôpitaux, dispensaires et quelques étudiants en médecine de dernière année) qui y ont participés. Avec l’aide de Sabrinah et Ny Avo, nous avons donné 2 fois la même journée de formation afin que le personnel puisse se libérer sans devoir fermer les structures de soins. Malgré que j’ai annoncé la formation seulement 4 jours à l’avance, je ne pensais pas avoir autant de monde! En 2 jours, ce sont 87 personnes qui y ont assistés!

 

 

 

 

 

 

Les sujets abordés étaient les suivants:

– Rappels d’anatomie, de physiologie et de pathologie du système respiratoire

– Evaluation respiratoire enfant et adulte

– Intérêts, indications et contre-indication de la kinésithérapie respiratoire

– Enseignement thérapeutique

– Situations d’urgences

Au cours de ces jours, nous avons eu des échanges très intéressant au sujet des différentes pratiques professionnelles. Vu ces échanges très instructifs, je peux dire que ce genre de formation était très attendu et avait beaucoup d’intérêt pour les soignants de Mahajanga. En tout cas tout le monde a bien pris plaisir!

 

Chers donateurs, je vous remercie infiniment, au nom de tous les bénéficiaires, pour votre précieux soutien qui permet d’approfondir les connaissances de nombreux professionnels ainsi que d’améliorer la qualité des soins de kinésithérapie dans ce pays. Grâce à votre aide, la kinésithérapie respiratoire s’implante de plus en plus à Madagascar!

Je vous transmets mes meilleures salutations

Sarah Leimgruber