Newsletter 3

Newsletter 3

Last modified on 2018-09-04 20:45:47 GMT. 0 comments. Top.

Depuis la dernière newsletter, tellement de choses se sont passé que je me réjouis de vous les raconter! Ayant eu des visites de Suisse, j’ai profité de deux semaines de vacances pour partir à la découverte de ce magnifique pays. Et à mon retour, j’avais de nouveau les batteries rechargées et surtout plein de nouvelles idées en tête pour mon projet!

 

Pendant la première semaine de mai, j’ai quitté le dispensaire Aina Vao pour faire partie de la mission Majhandi. Mais de quoi s’agit-il? Majhandi a été créé par des médecins de la Réunion dans le but de prendre en charge les enfants handicapés dans la région de Mahajanga. Vu que le traitement de ces enfants doit se faire régulièrement et qu’à Madagascar les soins sont difficilement accessible que ce soit au niveau du prix ou du nombre de thérapeutes formés sur cette île, le but de la mission est d’enseigner aux parents ce qu’ils doivent faire quotidiennement pour leur enfant. Ceci en créant et adaptant des appareillages pour qu’ils puissent s’assoir, se déplacer, des attelles de positionnement,…, et surtout en créant un programme de rééducation propre à chaque enfant qui est enseigné à ses proches. Pour coordonner tout cela, le Docteur Metté, consulte tous les enfants la semaine avant la mission afin de faire le point sur l’évolution de chaque enfant et prévoir au mieux le travail à effectuer durant la semaine de mission. Puis c’est une trentaine de bénévoles, des infirmiers, kinésithérapeutes, orthophonistes, ergothérapeutes, psychomotriciens, appareilleurs, médecins, dentistes, psychologues,… et bien sûr du personnel de gestion et de coordination qui arrivent à Mahajanga et qui mettent tout en œuvre afin de rendre ces familles autonomes dans la prise en charge de leur enfant.

Pour ma part, j’ai fait équipe avec une ergothérapeute et nous avions en tout 6 enfants à charge. Ces enfants étaient atteint de tétraparésie, d’autisme ou d’infirmité moteur cérébrale. Je vous promets qu’on a pas chômé! La première journée était dédiée aux bilans de nos patients et les suivants nous avons adapté les appareillages (sièges en bois pour rester assis, verticalisateur, youpala pour la déambulation, adaptation des attelles des pieds ou mains,…) , enseigné aux parents les exercices à réaliser quotidiennement, créer du matériel de positionnement (coussins,…) ou des jeux. Tout cela est décrit en français, traduit en malgache et illustré avec des photos dans le carnet de rééducation du patients qui aidera aux parents de se souvenir des nombreux conseils donnée durant la semaine. Bref une semaine rempli d’excellents échanges interdisciplinaire, de rencontres avec les enfants et leurs familles mais aussi de bricolage en tout genre parce que tout est fait « maison ». Et voici quelques images de cette incroyable semaine!

                 

Notre salle de bricolage géante                                       La confection de sièges en bois

 

Les patients de la mission Majhandi:

Issa dans sa chaise      Raissa dans son verticalisateur     La thérapie avec Houssen

 

Les familles ne sont pas seulement impliquées dans la rééducation de leur enfants pendant la semaine de mission mais elles préparent les 180 repas de midi pour toutes les personnes présentes, font le nettoyage des locaux et nous aident à bricoler certaines choses simples. Elles effectuent toutes ces tâches avec beaucoup de plaisir parce que c’est leur contribution au fonctionnement de cette semaine!

 

Le bouche à oreille fonctionne tellement bien que depuis mon retour au dispensaire, ma liste d’attente pour des prises en charges à domicile pour des personnes ne pouvant pas se déplacer à cause de leur handicap (enfants ou adultes) ne cesse d’augmenter. Mais comment répondre à toutes ces demandes au mieux possible? Actuellement j’ai 16 demandes ce qui n’est tout simplement impossible de planifier dans les après-midis que j’ai à disposition. Vu la nécessité des prises en charges, je me suis inspirée de la mission Majhandi pour créer et proposer quelque chose de similaire. Et voici comment ceci fonctionne: les deux premières séances sont dédiés à l’évaluation des capacités du patient, puis je crée un programme d’exercice que je photographie et l’enseigne aux proches pour qu’ils les fassent quotidiennement. Une fois les exercices bien exécutés par les familles, je leur donne rendez-vous quelques mois plus tard afin de voir la progression et s’il faut ou pas adapter les exercices. A l’heure actuelle, je teste cette nouvelle méthode avec 6 patients. Les familles ont l’air très contentes de pouvoir s’impliquer activement dans la prise en charge de leur proche.

Dans quelques petites semaines les premières prises en charges avec cette nouvelle méthode seront terminées et je suis toute impatiente de découvrir les résultats puisque je suis encore dans la phase de test!

     

Le traitement d’Ando            L’apprentissage des exercices aux parents de Karene

Le cours théorique pour le personnel du dispensaire s’est terminé il y a quelques semaines par un petit examen théorique pour vérifier leurs connaissances. J’ai été moi-même très surprise du résultat puisque mes « élèves » ont eu une moyenne de classe de 7,1/10! Et il n’y a qu’une personne qui n’a pas eu la moyenne! Franchement ils ont très bien participé et ceci s’est bien senti! Je suis très fière d’eux! La moitié d’entre eux ont déjà pu venir à tour de rôle dans le service de kinésithérapie pour l’enseignement pratique directement avec les patients. Et ils m’ont déjà dit à plusieurs reprises qu’ils ont pu utiliser ces nouvelles connaissances dans leur pratique quotidienne. C’est un réel plaisir pour moi d’avoir ce genre de retours! Actuellement j’organise l’enseignement pratique pour la moitié restante. Je vous avoue que c’est très compliqué puisque nous devons aussi trouver des remplaçants pour leur travail habituel afin que le dispensaire puisse fonctionner correctement. Mais pour cela je peux vraiment compter sur la précieuse collaboration avec la directrice du dispensaire.

 

Depuis plusieurs mois je suis en contact avec l’école de kinésithérapie privée de Madagascar basée à Antananarivo. Comme il est très difficile ici de recruter un kinésithérapeute qui puisse reprendre le service à mon départ, avec l’aide de la directrice du dispensaire Sœur Marie Jeanne, nous avons réussi à faire venir des étudiants de cette école en stage afin de leur donner envie de postuler au terme de leurs études. Actuellement j’encadre deux étudiantes et en août deux autres arriverons. Entant praticienne formatrice, j’ai déjà encadré plusieurs étudiants durent leur stage lorsque je travaillais encore en Suisse. Mais je vous avoue que c’est tout de même un défi pour moi de le faire ici puisque je ne connais pas vraiment leur cursus de formation, ni le niveau qu’ils doivent atteindre au terme du stage. Ce qui veut dire que tous les jours je découvre de nouvelles choses! Pour l’instant, le stage se passe bien même si leur niveau pratique est assez bas et qu’elles n’auront plus que 4 semaines de stage avant qu’elles soient diplômées! Du coup, je mets tout en œuvre pour qu’elles pratiquent un maximum et leur donne aussi quelques compléments théoriques pendant les heures

 

creuses. J’espère vraiment que l’un de ces étudiants voudra venir travailler à Aina Vao au terme de leurs études! Mais c’est en bonne voie puisque les deux actuelles ont exprimé l’envie de postuler. J’espère qu’ils ne changeront pas d’avis.

La difficulté que je rencontre actuellement c’est que ces étudiants finissent leurs études fin novembre seulement! Pour ma part, il est prévu que je retourne en Suisse tout début décembre ce qui ne me laisse que peu de temps pour faire la passation. Je suis en train de réfléchir comment faire cela au mieux… affaire à suivre!

Et voici quelques statistiques du service:

 

Dates

Traitements effectués Patients
Respiratoire Neurologie Traumatologie Rhumatologie Enfants Adultes Total
05.02 – 09.02 10 11 0 6 14 13 27
12.02 – 14.02 7 4 0 1 8 4 12*
22.02 – 23.02 1 3 2 0 3 3 6*
26.02 – 02.03 9 6 1 4 13 7 20
05.03 – 09.03 51 15 5 5 58 18 76
12.03 – 16.03 65 14 1 8 71 17 88
19.03 – 23.03 30 12 5 6 38 15 53
26.03 – 30.03 14 10 3 6 19 14 33
03.04 – 06.04 22 6 3 2 27 6 33*
26.04 – 27.04 2 3 0 2 6 1 7*
30.04 – 04.05 28 6 4 3 33 8 41*
14.05 – 18.05 20 5 5 1 29 2 31
23.05 – 25.05 7 6 1 1 14 1 15*
11.06 – 15.06 17 8 1 11 23 14 37
18.06 – 22.06 22 13 2 13 33 17 50
25.06 – 29.06 4 13 3 8 17 11 28

 

 

  • Suite du projet ces prochaines semaines:
    • Poursuite des prises en charges en kinésithérapie les matins au dispensaire
    • Poursuite le recrutement d’un kinésithérapeute pour le dispensaire
    • Poursuivre la formation pratique du personnel paramédical et médical du dispensaire qui a suivi la formation en kinésithérapie respiratoire
    • Accueillir et encadrer deux étudiants de l’école de kinésithérapeute en août
    • Augmenter le nombre des prises en charge neurologiques avec le nouveau suivi (enseignement des proches) afin de réduire encore la liste d’attente
    • Trouver une personne qui peut m’aider dans la construction d’outils nécessaires à mes prises en charges à domiciles pour les patients neurologiques (coussins de positionnement, aides au positionnement assis et à la déambulation, petits jeux pour les enfants,…)

 

Comme vous pouvez le découvrir, le projet avance petit à petit et ceci grâce à votre précieuse aide! Comme on dirait en malgache, misaotra betsaka ce qui veut dire merci beaucoup!