newsletter 3

newsletter 3

Last modified on 2018-04-22 18:53:14 GMT. 0 comments. Top.

La vie d’AmaNiños continue! Dans la dernière Newsletter, nous vous racontions que nous étions à la recherche d’un nouveau local. Après maintes recherches, Tamara a décidé de demander de l’aide à l’association « Madres Gestoras con Amor », association avec laquelle nous collaborons beaucoup, et qui a un local depuis 2016. Tamara s’est donc permise de demander aux membres de l’association s’ils étaient d’accord de mettre à sa disposition un coin pour pouvoir continuer les ateliers avec ses
patients. Les mamans de « Madres Gestoras con Amor », qui ont une grande confiance en Tamara, ont finalement accepté de partager leur espace, et ont convaincu les quelques personnes qui restaient sceptiques face à cette idée et qui craignent de possibles vols…. Nous avons également eu la joie d’accueillir pour un volontariat de deux mois Céline Favre, technicienne orthopédiste, qui a énormément aidé Tamara et lui a donné la force de surmonter ces épreuves.

Pendant la recherche du local, afin de combler le temps qu’il restait les vendredis, Céline et Tamara ont décidé d’organiser des sorties pour les enfants atteints des handicaps les plus lourds. L’idée est que deux accompagnants sortent avec deux enfants pour changer la routine de ces derniers. Par exemple, faire un tour en ville avec les enfants en chaise roulante et dont les parents n’ont pas les moyens d’organiser de telles activités. Au menu : glaces et cadeaux offerts à chaque enfant! Les sorties continueront tout au long de l’année pour que tous les patients puissent en profiter.

Les semaines s’enchaînent et Céline rentre en Suisse. AmaNiños se sépare de cette volontaire avec beaucoup de tristesse. Nous lui adressons nos plus sincères remerciements pour sa générosité et sa bonne humeur.
Le programme accueille rapidement deux nouvelles volontaires, Ifunanya Nwanonyiri, aide physiothérapeute qui vient des Etat-Unis, et Doriane Farnea, logopédiste et française. Les deux femmes viennent pour un séjour d’une semaine et aident considérablement le programme. Doriane a notamment récolté du matériel avant de venir à Mocoa et apporte avec elle une valise remplie de matériels spécifiques à la déglutition, ainsi qu’avec les modes d’emplois, le tout très utile pour nos patients. Nous la remercions de tout coeur pour ce geste, qui permet à AmaNiños de développer
divers secteurs de son activité. Nous remercions aussi Ifunanya pour sa présence et son excellent travail.

Durant le séjour de ces deux volontaires, le Département de la Santé nous a rendu visite durant un atelier de bricolage organisé pour les enfants. Notre programme a été dénoncé, et notre travail doit être vérifié. C’est le deuxième gros problème que nous rencontrons cette année, après la perte de notre local original. Tamara doit se rendre au Département de la Santé et on lui demande de présenter une homologation de son titre de physiothérapeute. La thérapeute est en train d’effectuer les démarches nécessaires, qui peuvent prendre entre 4 et 8 mois… Entre temps, tous les projets en
cours doivent être mis en attente et le programme ne peut pas se développer comme nous le souhaiterions. Mais AmaNiños ne perd pas pour autant sa foi et sa bonne humeur. Nous continuons notre travail, à domicile cette fois-ci, et les ateliers sont mis en pause le temps de régler ces affaires administratives. Durant le mois de juin, nous avons la chance d’acceuillir à nouveau la physiothérapeute Martina Rebnegger, pour son second séjour. Elle reste cette fois-ci deux semaines. Les enfants sont ravis de
revoir Martina, et elle même est impressionnée par les progrès qu’ils ont faits.

Martina participe à la première brigade de l’année 2016 à Puerto Guzman, petit village retiré dans l’Amazonie sur les flancs de la rivière Caqueta. AmaNiños traite et donne des conseils thérapeutiques à une quinzaine d’enfants atteints de pathologies diverses. Cette année AmaNiños est accompagné des deux thérapeutes et d’un phonologue. L’Institut du Bienestar Familiar, nous accompagne à nouveau avec une nutritionniste et un psychologue. L’expérience est une réussite et plait énormément aux participants.

La semaine suivante, Amaniños et l’Institut du Bienestar Familiar organisent la seconde brigade à Villagarzón, qui se trouve à trente minutes de Mocoa. Le climat y est malgré tout beaucoup plus lourd et chaud. C’est le véritable climat de l’Amazonie. Cette fois, Tamara est la seule physiothérapeute, mais est accompagnée d’Eihner, phonologue et de militaires. Le rôle des militaires est également de participer à l’animation d’événements extraordinaires. Et cette brigade en est un : château gonflable, ballons, clowns, rien ne manque! Les enfants ont les yeux remplis d’étoiles en regardant les shows. Cette fois encore, nous effectuons une quinzaine de thérapies. Nous gardons
précieusement la liste des personnes présentes pour leur rendre visite dans un futur proche et continuer les traitements.

Durant le mois d’août, AmaNiños offre à deux adolescents, Yilver et Patricia, une sortie
exceptionnelle dans le zoo Amazonique de Mocoa à l’occasion de leurs anniversaires. Nous partageons un gâteau et sommes témoins des admirables efforts d’Yilver, qui marchera durant deux heures. Les beaux sourires que nous reçevons à la fin de la journée sont la plus belle des récompenses. Marcia, responsable des Dames Grises de la Croix Rouge, nous accompagne durant cette joyeuse après-midi.

Récemment, AmaNiños a également décidé de soutenir financièrement plusieurs familles pour que leurs enfants puissent recevoir les soins médicaux adaptés. C’est le cas de Sebastian : AmaNiños soutiendra sa famille pour qu’il puisse passer des examens spécifiques de la marche, afin de lui donner accès à des moyens auxiliaires adaptés. Nous ferons de même pour Derly, dont la maman n’a pas les moyens de payer le transport jusqu’à la ville voisine pour rencontrer un neurologue. AmaNiños participera également en partie à l’achat d’une batterie d’un fauteuil électrique pour
Victor, afin qu’il puisse se déplacer de manière indépendante.

Arrive le mois de septembre. Nous recevons Katya Vicente, jeune diplômée en physiothérapie. Katya reste un mois à Mocoa. Son grand coeur et son énergie infatigable motivent tout le monde. Nous effecutons avec elle un bilan de mi-année avec nos patients, ce qui nous permet ainsi de pouvoir mesurer précisément les progrès de nos patients. Nous varions les traitements le plus possible et y incorporons de la danse, de la cumbia, des ballons, et du travail à deux.

AmaNiños profite de la présence de Katya pour organiser à nouveau un évènement dans une «Finca » avec piscine, dans le but de varier le quotidien des enfants. Il ne fait pas très beau mais la journée est une réussite : la moitié des enfants sont venus, accompagnés de tous les cousins, frères et soeurs qu’ils ont. Les enfants adorent la piscine et nous profitons d’effectuer des thérapies dans l’eau. A la fin de la journée, tout le monde est fatigué et heureux.

Voici les nouvelles pour cette année 2016. Mais ce n’est pas fini ! Nous organisons le 17 décembre 2016, dès 18 heures, le souper de soutien annuel de l’association, à la salle communale au Mont-sur-Lausanne. C’est avec un immense plaisir que nous vous invitons à venir partager cette soirée avec nous. Au programme, apéritif, présentation d’AmaNiños par Tamara et les volontaires qui se sont rendus en Colombie, et démonstration de salsa ! Votre présence nous ferait très plaisir, et c’est grâce à vous que le programme peut continuer. Merci à tous !
Merci mille fois pour votre collaboration !

L’Equipe AmaNiños